Zoom sur le lien d’attachement

Accueil / Parentalité / Zoom sur le lien d’attachement

Tous les enfants naissent avec le besoin primordial d’établir un lien stable et sécurisant avec un adulte. C’est ce qu’on appelle «  l’attachement ». Un lien qui peut être mis à mal par notre société effrénée, exigeante, impatiente. Comment préserver ce lien et donner à nos enfants la sécurité émotionnelle dont ils ont tant besoin ? Nous avons posé la question au Dr. Anne Raynaud, médecin-psychiatre spécialisée dans le domaine de la petite enfance et fondatrice de l’Institut de la Parentalité.

 

Lorsque l’on parle d’attachement, de quoi parle-t-on exactement ?
Derrière l’expression lien d’attachement, on entend bien sûr l’amour d’un parent pour son enfant, mais cette expression révèle aussi une clé fondamentale, dans la construction d’un enfant : son besoin de sécurité émotionnelle. En effet, le bébé ne peut survivre sans la présence d’un adulte auprès de lui. La construction des liens d’attachement, avec les adultes qui s’occupent de lui, va lui permettre de comprendre qu’il peut compter sur une personne sécurisante, dans son environnement pour le protéger et le réconforter.

Comment tisser concrètement des liens d’attachement sécure avec son enfant ou avec les enfants qui nous sont confiés ?
La construction des liens d’attachement entre l’enfant et son parent n’est pas instinctive. Ces liens se constituent au fil du temps et des expériences que vit le bébé, avec les différentes personnes qui s’occupent de lui : parents, grands-parents, assistant(e) maternel(le), professionnel(le) de crèche… C’est à nous, adultes peuplant son environnement, de veiller à être cohérents, prévisibles et stables, afin qu’il puisse s’appuyer sur le cadre offert par cette sécurité pour s’épanouir et se réaliser. C’est par exemple être fiable dans nos réponses données à l’enfant et de concrétiser nos paroles : « je viens te chercher à la crèche et puis finalement, je ne suis pas disponible… », « tu es si important pour moi, mais en même temps, je n’ai pas le temps de jouer avec toi, sauf si toutes mes taches ménagères sont exécutées… » Et il est parfois difficile de savoir répondre aux enfants, quand ils pleurent souvent, qu’ils font des colères incompréhensibles, qu’ils ne dorment pas bien… Des professionnels, peuvent guider les parents, dans les PMI ou à l’Institut de la Parentalité. Il est essentiel de savoir se faire aider, afin que
l’enfant et la famille retrouvent une ambiance plus sereine et harmonieuse pour grandir. Il n’est pas facile d’être parent aujourd’hui et il n’est en rien honteux de se faire accompagner.

Des parents peuvent avoir peur que leur enfant s’attache trop au professionnel accueillant. Certain(e)s professionnel(le)s ont aussi à l’esprit qu’il ne faut pas trop s’attacher aux enfants. Quel est votre regard sur ces craintes ?
L’enfant pour se construire, a, bien sûr, besoin d’amour et de soins, mais il a avant tout besoin de sécurité émotionnelle, pour grandir harmonieusement. Il va donc développer des liens d’attachement avec les personnes qui vont prendre soin de lui, au quotidien. Ces liens d’attachement ne remplacent en aucun cas l’amour qui unit parent et enfant, ils sont différents. L’enfant a besoin de ressentir cette relation affective dans tous les espaces qui vont l’accueillir : de la chaleur de la famille, au cocon de la crèche et à l’école. Et nous, adultes, formons une grande chaîne de sécurité autour de lui.

la sécurité émotionnelle de l'enfant

>> Pour aller plus loin : Foncez chez votre libraire et demandez le nouveau livre du Dr. Anne Raynaud « La sécurité émotionnelle de l’enfant », préfacé par Catherine Gueguen, aux éditions Marabout.

Articles similaires
education-comprendre-epigenetique