Faciliter la séparation du matin

Accueil / Parentalité / Faciliter la séparation du matin

Votre enfant prend petit à petit ses marques à la crèche, pourtant le moment de la séparation le matin est encore un défi pour lui (et parfois même pour vous !) ? Pas de panique, c’est une étape normale. On vous explique pourquoi…

À la crèche, votre enfant est éloigné de son cocon familial et confié à de nouvelles personnes avec qui il va devoir apprendre à créer de nouveaux liens dit « d’attachement ». Une transition qui peut être source d’angoisse pour certains enfants. Chez Little, nous nous attachons donc à créer les meilleures conditions possibles pour que, petit à petit, ce nouvel environnement et toutes ces nouvelles têtes lui deviennent familiers. Comment ?

  • En débutant la familiarisation dès l’inscription avec une rencontre/visite des locaux en compagnie de la directrice puis avec les ateliers « Mes premiers pas » et enfin en proposant un parcours de familiarisation adapté
  • En créant des temps repères dans la journée via des chansons ou des rituels
  • En instaurant un lien de confiance avec sa famille
  • Et surtout en répondant à ses besoins et en suivant son rythme !

Pour faciliter la séparation, vous pouvez aussi :

  • Proposer un doudou, l’incontournable objet transitionnel qui aide votre enfant à faire le lien entre le connu (la maison) et l’inconnu (la crèche)
  • Lui raconter ce qu’il va se passer dans sa journée, avant d’arriver à la crèche « ce matin, je t’amène à la crèche où tu vas jouer avec {nom d’un.e copain.ine ou d’un.e professionnel.le} et on se retrouve ce soir »
  • Instaurer un petit rituel à l’arrivée : chanter une chanson, ranger tout(e) seul(e) les petites affaires du jour dans le casier…
  • Accueillir l’émotion en trouvant un juste milieu entre partir en catimini et laisser le moment de la séparation s’éterniser trop longtemps 😉

Et puis parfois ce sont finalement les retrouvailles qui sont plus difficiles et rassurez-vous, c’est tout à fait naturel ! Certains ne manifesteront pas forcément leur joie de retrouver papa/maman, car leur cerveau a encore besoin de temps pour murir et savoir reconnaitre le visage de leur « figure d’attachement », tandis que d’autres vont libérer leurs émotions négatives parce qu’ils retrouvent la personne en qui ils ont le plus confiance ! Avouez que dit comme ça, c’est presque flatteur 😉

Enfin, rassurez-vous, l’arrivée du matin chez Little c’est 9 séparations sur 10* qui se passent comme sur des roulettes et ça ressemble plutôt à ça :

* Chiffre extrait de notre mesure d’impact social mené en 2019 par le cabinet Ellyx

>> Vous voulez en savoir plus sur le lien d’attachement ? Retrouvez notre interview du Dr. Anne Raynaud, fondatrice de l’Institut de la parentalité : ici

Articles similaires
education-comprendre-epigenetique