Sophie, notre douce psychomotricienne !

Home / Enseigne / Atelier / Sophie, notre douce psychomotricienne !

Vous le savez LITTLE c’est une histoire de familles : les familles des Loulous que l’on accueille dans nos micro-crèches ou en ateliers, mais aussi la famille de ceux qui font LITTLE, à commencer par Sophie qui anime nos ateliers massage, comptines et éveil (oui, rien que ça !). Notre douce psychomotricienne ne manque pas d’idées ni d’énergie pour aider les jeunes parents à comprendre tout-petit. Mais celle qui en parle le mieux, c’est encore elle 🙂

▲ Quel est ton parcours professionnel ?
Diplômée en psychomotricité à Paris en 1992 et sensible au travail avec des enfants, c’est tout naturellement que je me suis orientée autour de l’accompagnement des plus petits et de leur famille. J’ai exercé en Jardin d’Enfants Spécialisé, Crèche, Pédopsychiatrie, ainsi qu’en tant que responsable de Relais Assistantes Maternelles. Actuellement mon activité libérale est spécialisée dans l’accompagnement des futurs et jeunes parents.

▲On entend déjà certains s’exclamer « Psycho-quoi ?! » : peux-tu nous expliquer ton métier ?
La psychomotricité est une discipline para-médicale et non-médicamenteuse qui s’intéresse à la personne dans sa globalité. Nous prenons en compte autant les facteurs physiques, que cognitifs et émotionnels. Notre adage pourrait être : »Bien dans son corps, bien dans sa tête, et vice-versa ! »
Notre décret de compétence s’étend de la femme enceinte à la personne en fin de vie, et ceci dans les champs de la prévention, de la rééducation et de la thérapie. Comment ? Grace à des médiations très variées : relaxation, théâtre, expression corporelle, exercices sensori-moteurs…

Hector (17) (1)▲ Quel est ton rôle auprès des LITTLE families ?
À travers mes ateliers, j’accompagne d’un côté Papa/Maman dans la découverte de leur bébé et, de l’autre, Bébé dans la découverte de son environnement et de ses capacités, en respectant son rythme (un point essentiel en psychomotricité !).
Ainsi, dès les premiers instants de vie, l’atelier Baby Massage permet d’établir un contact relationnel fort, grâce au toucher. Il permet au tout-petit de se sentir en confiance, et aux parents d’aller à la rencontre de bébé différemment et tout en douceur. Au quotidien, le massage soulage les petits maux du nourrisson (coliques, flatulences, maux de dents…) et favorise le sommeil (et oui !) mais ce que la plupart des parents en retiennent, c’est que le massage se révèle avant-tout être un mode de communication privilégié.
J’anime également des ateliers Comptines comme une douce parenthèse musicale entre jeux de doigts, de nourrice et autres berceuses, et Baby Éveil, directement inspirés de la « Motricité libre ». L’objectif est d’y observer et accompagner p’tit loup afin de lui donner envie d’aller plus loin, sans le forcer, sans brûler les étapes, ni faire à sa place, dans un environnement spécialement aménagé, bien sûr !

▲ Quel conseil peux-tu apporter aux futurs ou jeunes parents ?
Savourez pleinement chaque instant sans chercher à brûler les étapes ! J’aimerai s également partager avec eux cette citation du célèbre pédiatre, pédagogue et précurseur des droits de l’enfant : J. KORCZAK « Vous dites : c’est fatigant de fréquenter les enfants. Vous avez raison. Vous ajoutez : parce qu’il faut se mettre à leur niveau, se baisser, s’incliner, se courber, se faire petit. Là, vous avez tort. Ce n’est pas cela qui fatigue le plus. C’est plutôt le fait d’être obligé de s’élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments. » 

IMG_6536 (1)▲ Quel est ton plus joli souvenir professionnel ?
Difficile à dire, chaque atelier est synonyme de nouvelles rencontres et de beaux échanges… Par exemple, lors d’un récent atelier Baby Comptines, alors que je demandais aux parents présents de chanter leur comptine préférée, une jeune maman d’origine étrangère (récemment arrivée à Bordeaux, et qui assistait à l’atelier avec sa soeur) semblait très intimidée de faire entendre sa voie devant notre petit groupe. Puis un regard a suffit avec sa soeur pour qu’elles retrouvent l’air d’une chanson espagnole qu’on leur avait chanté enfants, et qu’elles croyaient avoir enfoui dans leur mémoire. Elles l’ont chanté à l’unisson, avec beaucoup d’émotion et de complicité. Un moment suspendu qui me tire toujours le sourire, des semaines plus tard…

Retrouvez Sophie Sans sur son site internet : http://www.massagebebe-bordeaux.fr/pages/mentions.html

LITTLE portrait

• Si tu étais une comptine : 
« Uélé moliba makasi », une berceuse congolaise que j’utilise pour terminer mon atelier de comptines.
Chère à mon coeur car elle fait partie de l’album « Comptines et berceuses du baobab », qui m’avait été offert pour la naissance de mon fils,
et en plus, elle est du pays d’origine d’un de mes filleuls…
• Si tu étais un livre pour enfant :
« Grand », de Jez Alborough, les aventures d’un petit gorille dans la jungle,
du rapport des uns aux autres qui change constamment et de l’importance de la sécurité affective…
• Si tu étais une devise :
 « On ne voit bien qu’avec le coeur, l’essentiel est invisible pour les yeux »
(Antoine de St Exupéry, « Le Petit Prince »)

• Si tu étais un jeu :
Tous ceux qui font appel à nos sens (sans jeu de mot avec mon nom de famille !!!)
• Si tu étais une émotion :
La surprise, car elle nous permet de nous éloigner de nos certitudes et de nous remettre en question…

 

Related Posts